TPE/PME : Quelques conseils pour recruter efficacement

Bien que les TPE et les PME soient de véritables vecteurs d’emploi en France, elles peinent à recruter dû à un manque de visibilité, de moyens financiers et humains, ainsi qu’à un processus de recrutement peu structuré.

Le secteur des services à la personne est lui aussi fortement touché par ces difficultés de recruter.

Quelques conseils :

  • Diffuser une offre attrayante et ciblée en mettant en exergue des éléments qualitatifs pour valoriser l’entreprise et le poste : missions, perspectives d’évolution, entreprise en pleine croissance, etc.
  • Renforcer sa marque employeur en multipliant les canaux de diffusion pour rendre l’offre d’emploi plus visible : jobboards généralistes ou spécialistes, réseaux sociaux, forums d’emploi, site internet dédié au recrutement, outils de matching, salon e-recrutement…
  • Mettre en place des tests de recrutement pour évaluer le profil et les compétences du candidat et de le confronter à la réalité du poste. Découvrez notre article portant sur les tests de sélection en recrutement : https://bit.ly/2vpxTQv
  • Solliciter les écoles et les centres de formation pour recruter un candidat ayant un profil correspondant au métier ciblé.
  • En phase d’urgence, solliciter un cabinet de recrutement ou un consultant/freelance qui apporteront leur savoir-faire en matière de recrutement pour trouver la perle rare. Cette méthode est un véritable gain de temps !
  • Procéder à un recrutement en interne pour favoriser la mobilité des salariés au sein de l’entreprise.

Vous souhaitez travailler dans les services à la personne ? Vous êtes sensible à l’humain et êtes doté d’un véritable sens de service ? Envoyez-nous votre candidature (CV + lettre de motivation) à recrutement@bonjourservices.fr ou postulez sur notre site dédié au recrutement : https://bit.ly/2Orinwl

Vous souhaitez participer au lancement d’un réseau de franchise à taille humaine dans un secteur en plein développement ? Rejoignez-nous ! https://bit.ly/2v4uesd

 

conseils pour recruter efficacement pour les PME et TPE bonjour services recrutement

 

 

Quelles solutions pour l’absentéisme au travail ?

L’absentéisme au travail est un problème récurrent qui est souvent à l’origine d’un dysfonctionnement en entreprise et qui représente un coût onéreux pour cette dernière.

Le secteur des services à la personne rencontre souvent cette problématique qui perturbe fortement le fonctionnement des entreprises, telles que Bonjour Services : pertes d’heures et de clients, surcharge de travail pour l’équipe encadrante qui doit réorganiser les plannings des salariés dans l’urgence (recours à des remplacements, choix des remplaçants pour les salariés absents)…

Pour y remédier, il faut réaliser en amont un audit permettant d’identifier les causes de l’absentéisme et de mettre en place des mesures pour l’éviter.

Identification des causes de l’absentéisme au travail

L’absentéisme au travail peut être généré pour des raisons professionnelles et personnelles :

  • Une ambiance peu favorable au travail peut nuire à l’épanouissement des salariés.
  • Les accidents de travail / les maladies professionnelles
  • Les contraintes familiales
  • Les absences de « confort » non justifiées par des motifs valables.

Des pistes de réflexion pour limiter l’absentéisme au travail

Après avoir identifié clairement les causes de l’absentéisme au travail, il existe de nombreuses mesures pour limiter ce phénomène :

  • Accorder de l’importance aux réclamations des salariés
  • Motiver son personnel à travers divers moyen : professionnaliser les parcours, mettre en place des objectifs à atteindre…
  • Rester ferme en cas d’absence de « confort » (avertissement, licenciement).
  • Lancer une campagne de communication et de prévention
  • Revoir les conditions de travail/du poste

La politique salariale du réseau Bonjour Services

  • Écoute et valorisation des salariés
  • Professionnalisation des équipes
  • Une mise à jour régulière des fiches de mission

Vous cherchez un travail dans les services à la personne ? Vous souhaitez rejoindre une équipe motivée et à votre écoute ? Faites nous parvenir votre candidature (CV + lettre de motivation) à recrutement@bonjourservices.fr ou sur notre site : https://bit.ly/2Orinwl

 quelles solutions pour labsentéisme au travail bonjour services recrutement

 

Les perles du recrutement !

Pour commencer la semaine en beauté, nous vous avons répertorié les perles des candidats et des recruteurs en entretien d’embauche ! J

Du côté des candidats

Un entretien d’embauche est souvent source d’angoisse pour les candidats. Des études ont recueilli des témoignages des recruteurs ayant vécu des situations atypiques avec des candidats stressés et mal préparés :

  • Le candidat fait la bise au recruteur
  • Des candidats qui étalent toute leur vie personnelle
  • Un candidat a appelé le recruteur « petite vieille »
  • Des candidats arrivent en entretien avec un cadeau. Un candidat a même demandé l’adresse personnelle du recruteur pour lui envoyer des fleurs !
  • Certains candidats répondent à leur téléphone lorsque celui-ci sonne
  • Il est déjà arrivé que des candidats abandonnent l’entretien en plein milieu.
  • Il arrive parfois que des candidats demandent à aller aux toilettes sans dire bonjour au recruteur
  • Certains candidats ont pleuré lorsque le recruteur leur demande s’ils ont trouvé les locaux facilement
  • Un candidat a déjà invité le recruteur au restaurant après l’entretien !
  • Un candidat est déjà venu en entretien avec un t-shirt sur lequel était inscrit « je déteste le travail »
  • Un candidat a déjà enlevé ses chaussures durant l’entretien.
  • Un autre candidat a manqué la chaise en s’asseyant et est tombé.
  • Des candidats se présentent à l’entretien avec un de leur proche (parents, conjoint(e), ami…) ou leur chien !

Du côté des recruteurs

Certains recruteurs ne mènent pas toujours de bons entretiens dus au stress ou à une mauvaise préparation. Des études ont aussi recueilli des témoignages des candidats :

  • Suite à un entretien téléphonique, un recruteur envoie très naturel « au revoir, bises » à un potentiel candidat.
  • Il arrive souvent qu’un recruteur écarter le bon candidat en le confondant avec un autre candidat.
  • Durant un entretien téléphonique, un recruteur a eu un fou rire déplacé et incontrôlable avec un potentiel candidat concernant son nom de famille un peu farfelu.
  • Il arrive parfois que les recruteurs se basent sur l’astrologie pour définir les traits de personnalité du candidat.
  • Certains recruteurs ont proposé de continuer l’entretien en anglais pour tester les compétences linguistiques des candidats. Le niveau de ces derniers était supérieur à celui des recruteurs.
  • Des recruteurs ont déjà fait pleurer des candidats suite à des questions de trop (vie personnelle, expérience professionnelle mal passée…).

Ces anecdotes prouvent bien qu’il est important pour le candidat et le recruteur de préparer un entretien d’embauche en amont, en se renseignant sur l’entreprise/le candidat, en préparant les questions, en ayant une attitude positive…

 les perles du recrutement bonjour services recrutement

 

Les différents types de tests de sélection

Durant vos différents entretiens, vous serez certainement confronté à des tests de sélection qui complètent votre entretien d'embauche et qui sont mis en place pour évaluer vos compétences et votre savoir-faire par rapport au poste concerné. Ces tests vous permettent également de découvrir la réalité du poste convoité et de voir si le poste vous convient réellement ou non. C'est une stratégie gagnant-gagnant pour le recruteur et vous. 

Actuellement, on distingue 4 types de tests de sélection :

  • Tests de personnalité

Ces tests, conçus par des psychologues, se présentent sous forme de QCM, et permettent aux recruteurs de détecter les traits de caractère du candidat (dynamisme, sociabilité, gestion du stress, etc) par rapport à ceux attendus pour le poste. Pour ce test, il est important d’y répondre en toute franchise, sans essayer de masquer certains traits de votre personnalité.

  • Tests d’aptitude

Durant le processus de recrutement, le recruteur peut chercher à évaluer vos aptitudes par rapport à votre métier, afin de s’assurer de vos réelles capacités :

- Aptitude verbale pour les commerciaux, les conseillers de vente, les enseignants…

- Aptitude cognitive

- Aptitude numérique pour les métiers techniques tels que l’informatique, la finance, la recherche…

  • Tests de culture générale

Ces tests servent à évaluer votre culture générale intervenant à différents niveaux de la vie professionnelle : mathématiques, langues étrangères, maîtrise du français…

  • Test de mise en situation professionnelle

Ces tests sont de plus en plus utilisés par les recruteurs. La mise en situation est destinée pour évaluer vos capacités dans un cadre de travail précis : démarchage commercial, tests spécifiques pour l’informatique, création d’un visuel, rédiger une lettre, etc. Ces tests sont un bon moyen de détecter votre potentiel pour le poste convoité.

Il est inutile de se préparer aux tests de sélection en amont. Il faut y répondre en toute franchise et en respectant le délai imparti au test. Vous pouvez demander au recruteur un compte-rendu des tests passés pour mieux vous connaître et définir votre projet professionnel en fonction de vos capacités.

 

les différents types de tests de sélection bonjour services recrutement

Le handicap et le travail

Une insertion toujours difficile pour les travailleurs handicapés

Bien que les entreprises soient plus sensibilisées à l’insertion professionnelle des personnes handicapées (4.9% dans le public et 3.1% dans le privé), le taux de chômage de ces derniers reste élevé : 21%* (près deux fois plus que la moyenne nationale). Entre 2011 et 2015, le nombre de chômeurs handicapés a augmenté de 65%*, un constat alarmant.

Les raisons qui expliquent en partie la situation sont le fait que la majorité des personnes handicapées ont un faible niveau de qualification (77%** ont un niveau inférieur au baccalauréat) et occupent des postes peu qualifiés (uniquement 6%** occupent un poste de cadre).

*Source : http://bit.ly/2ekE9Du

**Source : http://bit.ly/2lUNjqo

Des mesures mises en place pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes handicapées

Des organismes publics et des associations mettent en œuvre des dispositifs permettant de favoriser l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés :

  • La loi de 1987 oblige toute entreprise de plus de 20 salariés à recruter 6% de travailleurs handicapés. Chaque année, ces entreprises doivent effectuer une déclaration obligatoire d’emploi des travailleurs handicapés (DOETH).
  • De nombreuses aides financières et techniques sont accordées au travailleur handicapé et à son employeur par différents organismes (AGEFIPH, MDPH, CDAPH…).
  • Travail protégé : Existence des ESAT (Entreprises en Service d’Aide au Travail) et des EA (Entreprises adaptées).
  • Favorisation de l’orientation et de l’accès à la formation pour les personnes handicapées, afin de perfectionner leurs compétences et d’en acquérir de nouvelles.
  • Accès à la fonction publique : aménagement du concours d’entrée et recrutement par contrat.
  • Entrepreneuriat : Le travailleur handicapé qui souhaite créer une entreprise bénéficie d’aides financières et matérielles spécifiques :

-          Subventions d’un montant maximal de 12.000€

-          Garantie d’emprunt bancaire

-          Micro-assurance

-          Accompagnement personnalisé

-          Formation adaptée

Grâce à ses mesures, le nombre de salariés handicapés employés par les entreprises poursuit sa hausse. En 10 ans, les effectifs ont progressé de 60%*.

*Source : http://bit.ly/2lUNjqo

 

handicap et travail bonjour services recrutement

 

La parité homme/femme au travail

Hommes et femmes au travail : des inégalités toujours présentes

De nos jours, les inégalités entre les hommes et les femmes au travail sont toujours présentes. Les chiffres sont alarmants :

  • Sur un même emploi occupé, une femme est payée en moyenne 19% de moins qu’un homme.
  • Plus de 80% des salariés à temps partiel sont des femmes.
  • Les créateurs d’entreprise sont principalement des hommes.
  • 1 femme sur 5 est victime de harcèlement sexuel au travail.

Des mesures appliquées pour favoriser l’égalité homme/femme au travail

Les textes de loi mettent progressivement en place des mesures pour combattre ces inégalités et ainsi favoriser la parité homme/femme au travail :

  • Obligation d’égalité salariale entre les hommes et les femmes

L’employeur ne peut faire une différenciation en termes de rémunération selon le sexe du salarié. Un homme et une femme occupant un même poste doivent percevoir un salaire égal.

  • Interdiction de discrimination à l’embauche

Sur l’offre d’emploi, l’employeur ne doit pas indiquer le sexe et la situation familiale du candidat recherché. Un refus d’embauche sur ces critères est interdit par la loi.

  • Obligation d’égalité dans le déroulement de carrière

Les femmes et les hommes doivent avoir une même prise en charge sur le déroulement de leur carrière : droit à la formation, à la promotion, aux congés…

  • Obligation de parité dans les conseils d’administration

Cette loi, mise en application en 2011, vise à ce que les entreprises soient représentées au sein de leur conseil d’administration par 40% minimum de femmes en 2017.

  • La loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle entre les hommes et les femmes

Cette loi a mis en place de nombreux dispositifs pour favoriser la parité homme/femme dans le monde du travail :

Les entreprises sont dans l’obligation de respecter les exigences d’égalité professionnelles pour accéder aux marchés publics.

Le congé parental a été réformé pour accroître le niveau d’emploi des femmes et favoriser le partage des responsabilités parentales.

Les licenciements liés au genre ou le harcèlement sexuel sont davantage sanctionnés par le Conseil de Prud’hommes

  • La loi relative au dialogue social : des progrès pour l’égalité homme-femme

Adoptée le 24 juillet 2015, cette loi met l’accent sur la lutte contre les inégalités de genre :

   - Lors des élections professionnelles, la parité doit être respectée sur les liste

           - L’égalité est rendue obligatoire dans les TPE, les conseils de Prud’hommes et les administrateurs salariés.

 

parité homme et femme au travail bonjour services recrutement

 

Le recrutement à l’ère numérique

Innover pour recruter

Dans un contexte de plus en plus digitalisé et concurrentiel, de nouvelles méthodes ont vu le jour grâce à l’existence des nouvelles technologies, permettant ainsi aux entreprises de se réinventer en termes de recrutement pour attirer et fidéliser de nouveaux talents. Ces outils numériques permettent également de maximiser les échanges entre le candidat et le recruteur.

Des outils multiples et variés

Avec l’évolution constante du numérique (web 2.0), de nombreux outils sont mis à disposition des entreprises, pour trouver rapidement et à moindre coût le candidat idéal :

  • Les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Linkedin, Viadeo) : Ces médias sociaux permettent aux recruteurs d’affiner leurs recherches pour trouver rapidement et à moindre coût les candidats qu’ils recherchent. Par ailleurs, les professionnels du recrutement en sauront plus sur le candidat avec les réseaux sociaux qu’en lisant un CV ordinaire. Veillez donc à soigner votre e-réputation pour promouvoir une image positive auprès des recruteurs potentiels sur la Toile.
  • Les job boards sont des sites spécialisés dans le recrutement et qui présentent des offres d’emploi mises à jour en temps réel (Indeed, Monster, RegionsJob…). Aujourd’hui, ces sites proposent une large palette de fonctionnalités pour les recruteurs et les demandeurs d’emploi, afin de dynamiser le recrutement sur la Toile : CVthèque, alertes push, présence sur les réseaux sociaux, fiches métiers, conseils RH… Certains d’entre eux sont également présents aux événements de recrutement (salons de l’emploi, job dating…).
  • Les applications mobiles dédiées au recrutement (CornerJob, Jobextra, Jobr…) sont de plus en plus plébiscitées, notamment chez les générations Y et Z familiarisées aux nouvelles pratiques du recrutement (candidature mobile, recherche d’emploi sur des sites responsives…). Leur fonctionnement est similaire à celui de Tinder : les recruteurs déposent leurs offres emploi et peuvent directement sélectionner les candidats qui correspondent le mieux aux profils recherchés. Les candidats visualisent les offres et indiquent en un seul clic s’ils sont intéressés ou non par l’une d’entre elles. Si le candidat est intéressé, le « match » est effectué et la discussion est lancée entre le candidat et le recruteur.
  • Le serious game est de plus en plus utilisé par les entreprises pour recruter les meilleurs candidats. C’est un jeu personnalisé par les recruteurs de l’entreprise, afin de mettre directement en situation les candidats. Les meilleurs talents sont détectés en évaluant leurs savoir-être et leurs compétences pour mieux confirmer leur CV. Le résultat du jeu permet aux recruteurs de prendre une décision.
  • Les salons virtuels de l’emploi sont organisés pour que les recruteurs et les organismes de formation proposent leurs offres et communiquent instantanément avec les candidats. De chez eux, les demandeurs d’emploi pourront « rencontrer » les entreprises présentes, postuler à des offres et réaliser des entretiens.

 

le recrutement à lère numérique bonjour services recrutement

 

logo bjr